Top départ hier samedi 07 Mars 2020, de la première étape du projet « MIRAGES ET PERDITIONS » initié par la Plateforme Culturelle Plus Loin Ensemble (PLE), composée de Institut IMAGINE, SCBF, CITO, Fédération du CARTEL. C’est en effet hier matin dans les locaux du Carrefour International de Théâtre de Ouagadougou-CITO, que le projet « MIRAGES ET PERDITIONS », projet théâtral ayant pour co-demandeurs l’association Acte Sept du Mali et la fédération du Cartel,  financé par CULTURE AT WORK AFRICA et cofinancé par l’UNION EUROPENNE, a posé ses premières briques. Pour ce faire, les co-metteurs en scène : Aristide TARNAGDA (Burkina Faso) et Rouguiatou CAMARA (Guinée Conakry), soutenus par le Comité Artistique du CITO (Laure A. GUIRE, Salifou KIENTEGA, Noël D. MINOUGOU) ont procédé à une audition en vue de la présélection de 20 artistes comédiens, comédiennes et musiciens pour les besoins de la création du prochain spectacle.

«Cette publication a été produite avec le soutien financier  de l’Union Européenne. Son contenu relève de la seule responsabilité du CITO et de la Fédération du Cartel, de l’Institut Imagine, de la SCBF, de Acte Sept et ne reflète pas nécessairement les opinions de l’Union Européenne ».

Quelques images


Ce projet est mis en œuvre par                  En partenariat avec           

 

 

  1. Résumé du spectacle

Au lendemain du Traité de Paix signé en 1886 sur les rives du fleuve Niger, Samory Touré est torturé par de multiples doutes. Désapprouvé par ses proches et par son armée, las du pouvoir dont les manigances et les compromissions lui pèsent, Samory doit choisir entre ses deux fils préférés celui qui se rendra en France selon les exigences du Traité. Décision qui revient à désigner son successeur à la tête de l’empire du Wassoulou. Lire la suite